Joueur incarnant l'Automne à Eclipse XVI

Merci pour la partie d'ESPRI ce samedi à Eclipse 16. J'étais le représentant de l'automne.

J'ai vu que tu apprécies les retours pour améliorer ton jeu, alors je vais me fendre d'un petit message ;)
Je te dirai ce que j'ai aimé, ou pas, et si je donne des avis d'amélioration, c'est à prendre en tant que remarque constructive et pas un reproche.


1) Du monde.
Pas grand chose à dire dessus, j'ai adoré le principe d'un monde féérique qui a dégénéré et dont nous sommes les potentiels réparateurs. Une théologie simple et une histoire du monde que tout le monde peut comprendre rapidement, c'est une bonne base, même si je me doute que nous n'ayons vu qu'un tout petit bout de cet univers.
Ce qui me chiffonne le plus, c'est l'accroche de présentation "Mad Max chez Mon Petit Poney". C'est un commentaire très compréhensible une fois que l'on a découvert le monde, mais pas vraiment avant. J'ai failli ne pas m'inscrire à ta table juste à cause de cela.

2) Des règles
J'ai bien aimé ce mécanisme de gemmes. En une partie de convention, il n'est pas facile d'en apprécier toutes les subtilités, il n'est pas facile d'en profiter au maximum. J'ai lu tes comptes rendus de partie sur le scénario du crabe, et j'ai vu qu'il y a eu du changement au fil du temps. Les points forts, c'est que ces utilisations de talent servent bien pour des actions sur la durée ou des courtes décisives. Coopération par résonance, c'est top, cela implique les joueurs même dans les évènements où ils ne sont pas là.
Beaucoup de JdR se base sur l'action simple, genre "Je tire avec mon pistolet". Compétences ou caractéristiques, unique ou en combinaison, avec des dés de 4 à 100 faces... Des tas de règles différentes, mais finalement le même mécanisme. Pas ESPRI: c'est original :)
Il semblerait quand même que tu as un soucis avec le résultat "réussite automatique". Que si les joueurs mettent assez de gemmes, cela passe assez facilement. Oui, malgré le fait qu'en tant que MJ, tu établis la difficulté. Idée en l'air, peut-être que le MJ devrait piocher aussi une gemme. Celle-ci pourrait impacter le résultat. Simplement définir cela comme une part de hasard n'est surement pas dans l'esprit d'ESPRI, mais cela pourrait être un mécanisme pour soutenir le MJ dans la description du résultat final.

3) Des personnages
Je n'ai pas vraiment intégré le fait que j'étais une fourmi femelle, mais je pense que les caractéristiques des personnages associés avec la nymphe tutélaire sont bien pour définir ce que nous étions. J'espère avoir été digne de ma nymphe de l'automne ;)
Les relations entre les personnages n'ont pas été suffisamment jouées. Le manque de temps (même pas 2 jours dans Lafar), la difficulté d'intégrer tous les éléments (1e partie), voire la difficulté d'exprimer les sentiments à un personnage quand c'est le joueur en face qui domine. Il m'aurait été difficile d'être le confident de la prêtresse quand je voyais le joueur, je n'ai jamais été en présence du médecin pour admirer son art, et je me suis contenté d'un "C'est mignon" pour exprimer ma tendresse envers le gardien de l'hiver qui occupait les enfants.
Nous avons tous pu jouer notre personnage préféré, mais...

4) Des joueurs
Le truc sur lequel tu as le moins de contrôle: oui, nous. Étions nous une bonne table ? Je te laisse juger avec ton expérience, mais je pense que nous avions notre lot de problèmes. Je n'ai rien à dire sur l'hiver. J'ai trouvé le printemps et l'été un peu effacés, pas assez actifs. Quand à la prêtresse... Il ne collait pas trop à l'ambiance du jeu. Partisan du min-maxing sans doute: à tous les coups, il a choisit la prêtresse parce que tu l'as présenté comme étant la "plus bourrine"... L'option de fin baston sans réflexion est son influence.

5) Du scénario
Très, très intéressant. Si peu d'éléments, et pourtant tellement de possibilités. Merci pour le débrief de fin et le "dessous des cartes" avec la présentation de l'avenir. C'est là que le côté écolo entre bien en jeu. J'ai des regrets sur cette fin, j'avoue que j'aurai préféré que le crabe s'en sorte. Mais bon, la prêtresse, l'inertie du scénario classique du jdr du "boss de fin de scénario à dézinguer", le temps de jeu qui manquait... Tout cela a conduit à cette fin. Mais ces regrets m'ont fait grandir. Non, bordel de m... Il ne faut pas tout écraser, la vie, c'est important, un délicat équilibre à préserver.


Pour finir, oui, je conseillerai ton jeu, et j'ai envie d'y rejouer. Si tu montes une campagne au club de la Lune Rousse, un jour...

Joueuse du Printemps à Equinoxe 2

Disclaimer : à l'époque d'Equinoxe 2 (2016), le système et notamment la création de personnage n'avaient rien à voir avec la version actuelle (2019). Ou de loin. Mais l'univers et les grands principes (intention déterminant la saison, pose de gemmes, Essence/Anathème) étaient déjà présents.

 

En effet la création de perso un chouilla trop longue (accessoirement troisième partie de la journée donc cela n'aide pas).

Histoire très intéressante (bien vendu par le MJ) avec beaucoup de choses à découvrir, de façon de jouer et d'hypothèses des joueurs plus folles les unes que les autres.

Une prise en main de la fiche perso assez facile (après de bonnes explications).

Le système de gemmes est très sympa et change des dés. Au début chacuns jouaient les gemmes plus ou moins dans son coin et au fur et à mesure de la partie tout le monde s'entraidaient pour les placer de façon optimal en pensant à la météo (genre lancer des sorts pour l'hiver pour qu'il pleuve moins ^^).

 

Cette session était un scénario de survie pour des étudiants sortant de leur cursus de 3 ans. Les deux premiers jours ont paru un peu long mais effectivement nécessaire pour la mise en place de la suite de l'histoire et pour la prise en main des persos. Dès le troisième jours, tout s'enchainent et beaucoup de décisions à prendre. Le groupe était plutôt cool et nous nous sommes bien immergés dans le scénario.

 

Le système d'essence et d'anathème est bien car contrairement à des jeux ou il y a des limites ou des avertissements, on prends ces ''malus/bonus'' plutôt bien, il s'insère parfaitement et personnellement le malus que j'ai pris m'a parus normale et bien expliqué! Mon perso savait que l'agressivité pouvait être mal perçu par sa nymphe et que cela n'était pas dans son caractère (je le voyais comme ça), donc quand j'ai menacé un perso après avoir reçu une ''boutade'' je savais à quoi je m'engageais. Moi cela me ferais plaisir de jouer à nouveau.